Dans la famille Agde, mademoiselle s’en mêle…

Dans la famille Agde, mademoiselle s’en mêle…

Alors que Monsieur l’Œil s’adapte à la situation, attaquant dés 6h du matin pendant que mademoiselle dort… Madame profite de cet “espace-temps” pour gribouiller, scribouiller et compiler humeurs et anecdotes glanées ici et là…au delà de sa clôture, des écrans et des discussions familiales…

Récit de Madame,

“Elle a 90 ans, elle a rêvé qu’elle partait en 2020.. Elle allume son poste de télévision : « ceci est un message du Ministère de la santé, le loup est dehors, je répète… le loup est dehors, restez chez vous. Je dis bien, ne sortez pas! »  Elle repense à son rêve puis entend son téléphone sonner, c’est la visio-conférence organisée par la famille. Après les “bonjour” et les “comment ça va ?”, la discussion s’oriente rapidement autour du problème de ravitaillement.

Comment rester chez soi, sans manquer de rien ?

Pour certains d’entre eux, l’angoisse a pris le dessus. Dans un petit appartement, il est difficile de stocker la nourriture. Des paquets de pâtes sont cachés sous le lit, des rouleaux de papiers toilette derrière le canapé, assez de tubes de dentifrices pour toute une vie ! D’autres n’ont gardé en réserve que des paquets de chouchous par kilos : cacahuète et caramel, sucre et gras en une seule bouchée, quel esprit efficace ! La femme d’affaire de la famille, madame Pied, a pensé conserves. C’est ainsi, qu’elle a rempli le placard de la cuisine. Elle n’a pas oublié des petits pots pour bébé… Le tout est méticuleusement assaini dans un rituel digne d’un film de science fiction : étape 1, déshabillage dans le garage et douche, on décontamine vêtements et corps…étape 2, après trois heures d’attente, on sort vider son coffre de voiture avec des gants…étape 3, on dés-emballe tout pour ne garder que le produit…étape 4, on javellise tout ce qui peut être javellisé… Bilan de l’opération : 15 minutes au drive et quatre heures pour tout ranger, mais madame Pied est rassurée…

Pendant ce temps là, mademoiselle l’Œil reste dynamique. Elle se lance dans l’illustration à ses nombreuses heures perdues et malgré son jeune âge, son graphisme fait mouche. Elle veut être journaliste-photographe-paysagiste ! Elle rédige un journal, au jour le jour, car elle voit la vie comme une aventure. En attendant, elle doit écrire une petite rédaction pour le collège et s’évade dans une histoire où tous les habitants d’un village jouent un rôle. Elle se plaît à imaginer la fête de la raclette, avec charcuterie et fromage coulant à gogo, DJ Fromage… Par curiosité, elle regarde sur le web et découvre que le festival de la raclette existe vraiment à Sélestat. Le soir, drôle de hasard, elle découvre des habitants de Sélestat aux informations. Ils sont dans un hôpital. Elle observe Monsieur Cœur qui semble déjà très fatigué…

Elle repasse sur Gulli…”

Madame l’Œil alias Carine Hullo, scribe de circonstance

Laisser un commentaire

Fermer le menu